• Stampa D'Idea

Miel Apa Nera - Funtanone di Vignale

Mis à jour : 15 mars 2019


Nous nous sommes rendus en Haute Corse - côté Bastiais - pour découvrir le #Miel Apa Nera AOP Mele Di Corsica, deux apiculteurs et quelques milliers d’abeilles. Nous avons donc rencontré nos tout premiers producteurs de miel insulaire. Il s’agit d’un jeune couple trentenaire - également parents de deux petits bouts Mattéa, apicultrice en herbe, et Ghjulianu son petit frère de deux mois - qui jonglent avec une double activité - Apiculteurs & salariés d’une enseigne de bricolage - et leur rôle de parents à temps plein.


Ils sont idéalement situés pour la production de miel : leur miellerie est à proximité immédiate du Golo, donc les abeilles ne manquent jamais d’eau, même au coeur de l’été - ressource indispensable & précieuse pour nos petites abeilles -. Sur place, une grande quantité de plantes sauvages endémiques entourent le site ce qui rend le miel intéressant et riche en saveurs.


Les différents miels Apa Nera

A notre arrivée, nous avons été accueillis par un majestueux ballet d’abeilles, curieuses petites créatures venues nous rencontrer dans la joie. Nous avons découvert le bel espace de travail et de vente en direct de nos deux apiculteurs. Un endroit cosy, où règne une délicieuse odeur de miel, baignant dans une atmosphère chaleureuse à dominance jaune, où vous aurez l’occasion d’observer une ruche de l’intérieur. Rémi a eu l’ingénieuse idée de permettre aux abeilles de créer une ruche, dans un caisson vitré, ce qui permet d’observer - sans gêner nos abeilles - la construction et la vie d’une ruche - on a beaucoup aimé le principe, c’est dingue d’observer ce microcosme se former, ça donne un petit côté Zootopia - On parie que les enfants apprécieront de découvrir ainsi la société des abeilles.




Nous avons adoré leurs parcours, certains parleront de coïncidences, d’autres de destin, personnellement nous penchons plutôt pour la seconde option. En effet, Rémi et Caroline se sont lancés dans l’Apiculture, lorsqu’ils ont acheté leur maison, il y a 5 ans. Ils ont découvert des essaims d’abeilles sur leurs fenêtres, et ont demandé aux anciens propriétaires de les laisser en paix. Le déclic était fait, l'intérêt était piqué - remarquez le jeu de mots -, ils se sont d’abord intéressés aux abeilles, à leur mode de vie et d’interactions puis au processus de production du miel. Ils ont sauté le pas, ont tous les deux effectué une formation professionnelle d’un an au lycée agricole, puis ont lancé une campagne de financement participatif pour leur permettre de se lancer dans leur nouvelle activité.


Les fonds de la campagne leur ont servi à s’installer correctement - et joliment - au rez-de-chaussée de leur habitation, où ils ont crée leur Miellerie. Vous y remarquerez un ravissant tableau en forme d'alvéoles qui recense toutes les personnes qui ont contribué au financement participatif, un joli geste plein de reconnaissance et en lien avec leur activité.


Grâce à cette campagne de Crowdfunding, ils ont pu acquérir une centrifugeuse, et comme ils travaillent en bonne intelligence, ils ont décidé de se fédérer pour mieux avancer, et partagent leur centrifugeuse avec deux autres apiculteurs de la région - amis du couple -. Ils vont même plus loin dans leur démarche collaborative puisqu’ils achètent les machines à trois - astucieux procédé permettant de diviser les coûts et de faciliter l’investissement -. De cette belle coopération s’ensuit une entraide, ils se sont rendus compte qu’une miellerie pour trois apiculteurs était suffisante, en échange Rémi accède à plus de terrains pour y installer ses petites ouvrières, puis en plus des coûts ils divisent également la pénibilité par trois. Ils s’entraident lors des transhumances - et oui nos petites abeilles apprécient d’aller voir du pays - au printemps ils les déplacent en Balagne pour qu’elles aient accès à une plus grande variété de plantes sauvages, c’est un environnement différent qui donne naissance à une autre variété de miel. Ce sont ces transhumances qui permettent à leurs abeilles de produire une si belle diversité de miel. Ils possèdent également des ruches dans le Fiumorbu, et sur d’autres terrains appartenants à leurs amis apiculteurs.



L’équipe de Stampa d’Idea a eu l’occasion de goûter la grande variété de miel produite par Rémi et Caroline - tous aussi bons les uns que les autres mais nous avons notre petit pref’ : un miel de printemps avec un arrière goût de litchi : une petite bombe - nous sommes également repartis avec du pollen - nous avons notre réserve hivernale pour booster notre système immunitaire, rien de mieux que le miel & le Pollen -.

Pollen qui est conservé au congélateur - super astuce c’est bien meilleur frais -.


Rémi et Caroline, produisent un miel de Lierre - victime de son succès nous n’avons pas eu l’occasion de le goûter, rares sont les producteurs de Miel de Lierre - , mais aussi un Miellat du maquis - drôle de produit : seul miel non végétal mais animal : les pucerons sécrètent un liquide dont les abeilles raffolent et une fois récupéré, il est transformé en Miellat -


Leur activité ne produit quasiment aucun déchet, hormis les cadres en bois, tout est recyclé ou réutilisé. Ils récupèrent la cire produite par les abeilles, pour en faire des blocs et les revendre - idéal pour les bougies, cosmétiques, soins, ou bien pour les nouveaux Bee Wraps - ou pour les envoyer directement à leur fournisseur de “Feuille de cire” - plaquette de cire qu’ils installent dans les ruches sur les cadres en bois pour aider les abeilles et leur faciliter la vie - .







Comme travailler avec des abeilles, resserre les liens avec la nature, ils souhaitent s’alimenter le plus sainement et naturellement possible. Ils ont agrandi la famille, en y intégrant une trentaine de poules racées - et oui ils sont aussi aviculteurs - Rémi commercialise également la production de ses poules qui pondent des oeufs frais de différentes couleurs, naturels, et de qualité - nous n’avions jamais vu d’oeufs verts ou marrons, la couleur de l’oeuf dépend de la race de la poule CQFD -.


Vivant en accord avec la nature, ils ont aussi adopté deux petits compagnons à la SPA - on le mentionne parce qu’on a trouvé ça adorable et que c’est un noble geste de les sortir de leurs refuges - Globalement c’est une très belle harmonie qui règne au sein de l’univers d’Apa Nera.



Nous sommes fan du packaging qui est joli, fleuri et stylisé - un peu comme leur miel -, en terme de commercialisation ils vendent principalement en direct au sein de la miellerie.

Cependant, ils fournissent un restaurateur parisien qui utilise leur miel pour concocter ses plats. Ainsi que la productrice des fameux macarons corses : Anne Marchetti, qui utilise également le miel Apa Nera pour régaler nos papilles avec ses merveilleuses créations. Ils commencent à apparaître lors des marchés & foires, on espère les voir rapidement dans le sud.



A long terme ils souhaitent acquérir plus de ruches, et se consacrer pleinement à leur activité d’apiculteurs.

Nous avons entendu parler d’une possible création de bonbons au miel, on croise les doigts - chez Stampa d’Idea nous sommes plutôt amateurs de ce type de produits - Bien évidemment on partagera l’info.


L’équipe de Stampa d’Idea, souhaite un merveilleux et long voyage à nos deux apiculteurs de Haute Corse, ainsi qu’une belle et longue vie à leurs milliers d’abeilles.



- L’abeille est la sentinelle de la nature, elle est le garant d’un environnement en bonne santé. -




Les contacter :


Place to be : Funtanone di Vignale - Vignale - 20290

Tél : 06 20 58 46 24

Facebook : tap here

Instagram : @apa_nera_miels_sauvages

414 vues

Ajaccio, France

©2018 by Pauline Torre. Proudly created with Wix.com  

Stampa d'Idea de Torre Pauline est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à https://www.stampadidea.com .