• Stampa D'Idea

Realia - Cosmétiques Insulaires

Mis à jour : 28 mai 2019

Muriel Crestey, est une conceptrice passionnée et passionnante, véritable figure féminine de l'entrepreneuriat insulaire. Nous l’avons rencontrée et écoutée nous parler de son histoire et de sa marque Realia avec intérêt et admiration. On vous raconte tout de ce super moment :


1. Muriel Crestey - Conceptrice en Plaine Orientale


Muriel c’est donc, une agricultrice passionnée, un ingénieur agricole, une cosmétologue, un artisan, une créatrice de cosmétiques insulaires, une porteuse de projet, une maman … et la liste continue.


Topo d’un parcours complet : Muriel petite fille d’agriculteur, devient ingénieur Agricole au terme de 5 ans d’études, elle travaille 7 Ans au CIVAM Biocorse, puis décide de reprendre 3 hectares d’oliviers, elle reprend ses études et obtient un DESS de Cosmétologie en Belgique en Science du Médical - Faculté de Médecine Orientation Cosmétologie - lui offrant un important support en Dermatologie. Elle conclut sa formation par un certificat de Toxicologie en cosmétique et par un an d'Aromathérapie.


Ce parcours couplé à son héritage familial a fortement orienté Realia. Muriel a élaboré ses produits en partant du fonctionnement cutané, des ressources qu'elle possédait et du savoir qu’elle était en mesure d’exploiter. Partant du postulat qu’elle était agricultrice et qu’elle souhaitait exploiter différemment son oléiculture, elle a mêlé deux mondes que l’on pourrait pourtant penser opposés - Agriculture et Cosmétique - un mariage audacieux qui a donné naissance à une belle gamme de produits.




Souhaitant réaliser des cosmétiques à partir de ses olives, elle a passé de nombreuses heures à analyser et à lire maintes études et recherches sur les propriétés de l’huile d’olive, - et coup de chance nous dit-elle - elle se révèle être « L’huile de beauté de la Méditerranée » et une des huiles qui a le plus d’affinités avec la peau .


De l’association de ces deux mondes, naît le cahier des charges de Realia avec en règle Number 1 : toujours respecter le fonctionnement cutané de la peau avec des produits naturels et sains.


L'huile d'olive Realia

Marier Agriculture et cosmétique c’était une belle idée et un challenge qui a suscité toutes les curiosités. Il y a 15 ans, Muriel s’est mise à innover au cœur d’une micro-région agricole de caractère, où la cosmétique naturelle se faisait rare.


Aujourd'hui elle est reconnue et annonce fièrement que oui elle est agricultrice et créatrice de cosmétiques. Et pour cause, 90% des produits que l’on trouve dans ses crèmes proviennent de son exploitation.


En 2004 les banques ne la suivent pas, les cosmétiques artisanaux n’ont pas la côte, écrasés par les géants de la grande industrie. Persévérante, elle démarre avec son atelier de transformation niché au cœur de l’exploitation agricole, et s’appuie sur sa famille et ses amis.


Muriel produit ses premières crèmes lorsque l’Occitane commercialise ses cosmétiques à l’immortelle - parfumées pour plaire aux consommateurs - l’odeur de l’immortelle, la vraie, peu de personnes la connaissent dans la cosmétique. Elle évoque - pour certains - la Tumbera, la mémoire olfactive rappelle alors à l’imaginaire que l’on grillait des bouquets d’immortelles dans nos villages à l’occasion de ces fêtes traditionnelles. La jeunesse, elle, a été conditionnée par les parfums de synthèse commercialisés par les industriels, et n’est pas en mesure de (re)connaître cette odeur.


Aujourd’hui l’opinion a changé, l’immortelle nous renvoie à la douceur de l’été, elle nous fait voyager, et est devenue en une dizaine d’année, la plante emblématique de la Corse. Elle est cependant oubliée pour son usage ancestral, et n’évoque plus l’automne et le brûlage dans les villages. Elle est - tristement - aussi un symbole de déculturation.


2. Sa Marque - Sa Vision


La vision de Muriel, est née de sa réflexion d'agricultrice, de cosmétologue, et d'ingénieur agricole. Elle souhaitait réaliser autre chose avec sa culture d’olivier.. C’est en s’intéressant aux propriétés de l'olive qu’elle en découvre les bénéfices pour la peau et opte pour la cosmétique. En valorisant ce fruit et son huile par un usage autre qu’alimentaire elle donne du sens à son métier et s’évite ainsi une certaine forme de routine.


Dans sa vision, une cosmétique Corse, se réalise avec des produits locaux et localement, en utilisant les ressources naturelles présentes sur le territoire. C’est en raisonnant comme un agriculteur qu’elle a définit son cahier des charges, elle allait donc produire des cosmétiques avec ce que lui offrait la nature.


Étant agricultrice, elle ne comprend donc pas l'intérêt de sous-traiter. Elle solutionne ses problèmes avec sa réflexion d'oléicultrice, elle réalise, produit et fabrique ce dont elle a besoin pour répondre à ses besoins, dans la mesure du possible et de l’éthique. Par éthique nous entendons, qu’un des métiers de notre agricultrice a été d’aider les producteurs d’huiles essentielles à s’installer sur le territoire, donc autant que faire se peut elle se fournit chez eux.


Ne rajoutant pas de conservateurs dans ses produits finis, les matières premières doivent être très propres. Il lui est donc nécessaire de maîtriser parfaitement la traçabilité de ses composants naturels de base. C’est pourquoi, chez Realia, on produit de la poudre de baie de myrte, de la décoction sous pression de romarin et d’eucalyptus, de la teinture mère de plantain - compo de Réacalm pour lutter contre cette belle espèce animale qu’est le moustique - nectar de fleur d’oranger, huile de millepertuis…


Chez Realia on est quasiment en autonomie dans le circuit de production : 90% du produit final est fourni par l'exploitation : tous les extraits de base.

Cela lui permet de gérer son exploitation en fonction de ses besoins. Elle définit la quantité et la qualité souhaitée pour réaliser ses cosmétiques, et maîtrise sa chaîne de production dans sa quasi globalité.




Lorsqu’un nouveau produit voit le jour, cela signifie que Muriel a réalisé une double création : nouveau produit = création de matière. Elle est doublement conceptrice, et ce volet créatif l’anime et donne du sens à son métier. Elle s'intéresse à la matière première, à ses vertus, à son utilisation, à ses bienfaits sur l’organisme.


En travaillant ces matières premières, elle met pleinement la nature au service de l’homme en quête de bien-être, et elle apporte son savoir à son territoire.

L’offre des cosmétiques étant pléthorique, elle doit ajouter sa touche personnelle. Son objectif est de découvrir des actifs, de les traiter pour que, in fine ils aient un réel intérêt, soient différents et utiles. C’est dans cette recherche qu’elle s’épanouit et développe sa marque.


Chez Stampa d’Idea nous prêtons de l’importance au sens des mots et des noms, alors bien évidement nous avons questionné Muriel sur l’origine de Realia :

  • Résultat d’une semaine de Brainstorming - échange & discussion intense - avec son papa pour définir le nom qu’allait arborer sa marque : ils ont finalement étudié le dico des Divinités Grecques, pour finir par rencontrer Rhéa : mère de Zeus et des dieux représentant les 4 éléments fondamentaux - Mer, Feu, Terre et Air - Par pur esthétisme le H a sauté - ils ont gardé Rea qui fut marié à Lia - le lien car Muriel, souhaitait créer du Lien avec les gens. Transmettre son savoir, lier ses connaissances sur les plantes et la dermatologie. Muriel cultivait le lien, avant même de cultiver ses olives. Le lien, elle l’entretient aussi avec son territoire en devenant agricultrice et artisan de son terroir. Donc tout ou presque était question de lien, et Realia donnait à l’époque et encore aujourd’hui toute sa dimension à cette si jolie marque de cosmétique.

Pour info : Realia aujourd’hui c’est deux gammes visages (une “Anti-Âge” et une “Peaux Sensibles”), une gamme soin du corps, un apaisant moustique, une gamme homme “Autour du Rasage” et une gamme d’huile de massage.

Stay Tuned : nous avons entendu parler des nouveautés 2019-2020 et c’est très prometteur - Nous vous invitons à suivre l’actu de Realia sur les Réseaux Sociaux -


Réalia une marque reconnue

Modestement Muriel ne nous a pas mentionné ses victoires, mais Realia est dotée de Trois Étoiles auprès de l’association Slow Cosmétiques - dont les critères d’éligibilité sont particulièrement sévères -. Vous pouvez également la retrouver au sein du réseau “Bienvenue à la Ferme”.




3. L’aventure continue


Le Hangar :

Muriel a récemment fait l’acquisition d’un hangar de 500 m² et un jardin de 3500m2 derrière lesquels se cache un superbe projet. A l’occasion des fêtes, période à laquelle nous l’avons rencontré, elle avait déjà réalisé un remarquable concept store éphémère à l’intérieur de ce hangar. Nous avons adoré l’ambiance, l’esprit et la touche Realia.


Comme elle est aussi une grande fédératrice, notre agricultrice commercialisait ses produits, mais pas seulement, nous avons pu découvrir les parfums “Isula parfums”, les huiles essentielles et hydrolats “Essences Naturelles Corses”, les thés “Callysthé”..

Tout ce beau monde, joliment installé sous ce hangar aux hauteurs incroyables, et dans une ambiance de café boutique à l’atmosphère chaleureuse - coup de coeur pour les meubles de récup parfaitement agencés et l’ambiance harmonieuse qui émanait de ce hangar -.


  • Ce hangar possède sa propre story, il appartenait à une famille d’agriculteurs, mais était hélas à l’abandon depuis plus de 20 ans, grâce à Muriel, il retrouve un second souffle de vie, et une activité de production agricole.



Mais ce projet alors ?


De la plante à la crème - voilà le concept de Muriel, nous faire découvrir à l’arrivée la plante dans son état originel et nous faire voyager jusqu’à son produit fini : le soin.


Un hangar acquis, des idées plein la tête, Muriel se lance enfin dans sa phase de développement : nous serons bientôt en mesure de découvrir un très joli lieu en Plaine Orientale, qui sera constitué d’un jardin botanique composé de plantes endémiques utilisées dans ses cosmétiques, une boutique, un laboratoire, un espace de soin, une salle de formation, un espace de production et de stockage. Bien évidemment il faudra un petit laps de temps à notre team de Realia pour mener à bien ce projet.


Good to Know : vous pouvez d’ores et déjà donner un coup de pouce, en participant à la campagne participative lancée par Muriel pour développer le jardin botanique - qui sans nul doute sera un vrai havre de paix et un lieu de re-culturation -. Réhabiliter cet espace face à la mer pour en faire un lieu de partage des savoirs sur le végétal Corse et Méditerranéen est une volonté forte de Muriel.


PS : Muriel nous a évidemment parlé de sa "super-team" de filles - Girl Power chez Realia - le travail dans les champs ne décourage pas ces trois passionnées bien au contraire elles taillent, coupent, et s'occupent très bien de 3 HA d'oliviers - entre autres choses -.


PS #2 : - Promis c'est le dernier - Nous avons eu l'opportunité de tester une des crèmes Realia - et chez Stampa d'Idea nous - et notre épiderme - sommes convaincues - fans de la texture, de l'odeur et des propriétés.




Muriel a pensé, imaginé et créé un lieu, capable de répondre aux problématiques du territoire, un outil efficient, qu’elle pourra au moment souhaité, elle-même transmettre à ses enfants. C’est son goût pour entrepreneuriat qui lui a permis de sauter le pas, et de faire évoluer Realia pour atteindre son objectif, aller au bout de son concept et gravir cette - haute - marche du podium.


Contacts :

Place to be : Levole, 20221 Cervione

Tél : 04 95 36 04 46

Mail : realia@wanadoo.fr

Site : http://realiacosmetic.free.fr/

Facebook : Clickez par ici

Instagram : @Realia-cosmetic

187 vues

Ajaccio, France

©2018 by Pauline Torre. Proudly created with Wix.com  

Stampa d'Idea de Torre Pauline est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à https://www.stampadidea.com .